Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

11 décembre 2015

Le Réchauffement Climatique : Savoir, Comprendre, Agir

L'état d'urgence n'interdit pas les conférences. Et celle d'Ami Bio a fait le plein. Animée par Marc Benoït, chercheur à l'INRA, qui a su nous expliquer simplement les problèmes complexes liés au réchauffement climatique. Les conséquences d'une augmentation de quelques degrés deviennent évidentes quand on les traduit en nombre de jours de gel par an ou en date de récolte du raisin. Les plantes sont, on le sait, extrêmement sensible à la moindre variation de température ou d'humidité, et un changement même minime de température pour bouleverser un écosystème. L'écosystème est résilient mais les changements sont trop rapides pour qu'il s'adapte, et les sociétés humaines proposent aujourd'hui des adaptations comme la construction de digues qui accroissent encore le problème au lieu de le résoudre à la source.marc benoit, inra, ami bio, GES, gaz à effet de serre, réchauffement climatique, agriculture conventionnelle, changer son alimentation

L'agriculture est à la fois l'une des causes du problème tout en étant la première touchée par le changement climatique, mais ce fait n'est pas une fatalité, une agriculture à faible émission de GES (gaz à effet de serre) existe, pour cela elle doit être relocalisée, se passer d'intrants donc biologique, et privilégier l'alimentation humaine directe par des protéines végétales.

Beaucoup de solutions relèvent de choix politiques internationaux, mais l'individu et le territoire ont aussi leurs cartes à jouer. Parmi les pistes que chacun peut travailler, 3 ont été évoquées :

- changer son alimentation en y intégrant un maximum de produits locaux, biologiques, et végétariens. Eviter en particulier les produits issus des ruminants de l'agriculture industriels (circuits longs nécessitant intrants, transports intercontinentaux, très gourmands en terrains)

marc benoit, inra, ami bio, GES, gaz à effet de serre, réchauffement climatique, agriculture conventionnelle, changer son alimentation- réduire le chauffage en réalisant des travaux de performance énergétique ou à défaut des éco-gestes. Utiliser un maximum de matériaux d'origine végétale comme le bois ou la paille dans le bâti et dans l'ameublement. Eviter les plastiques et les aciers très gourmands en énergie.

- réduire ses transports en mutualisant (covoiturage, transports collectifs)

Aujourd'hui des outils existent pour évaluer la consommation de GES de chacun des gestes de la vie quotidienne et apprendre à adopter les modes de vies qui freineront le réchauffement climatique.

 

Les commentaires sont fermés.