Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

10 août 2016

En Regardant un Soir

En regardant un soir

mes lignes de la main,

j’eus l’idée dérisoire

d’embellir le dessin,

je me voyais déjà

sectionner d’un trait fin

mon poignet, comme ça

souligner mon destin.

Mais il n’est pas normal

de mourir à vingt ans,

il serait plus banal

de conserver mon sang

pour donner mon amour

en mari ou amant,

pour pouvoir à mon tour

éduquer des enfants.

Quant à tous les lecteurs

qui aux premiers quatrains

ont reconnu l’horreur

de leur propre déclin,

je leur propose eux-mêmes

de faire ce serment

d’esquisser un sourire

dans les pires moments

et d’essuyer d’un rire

les larmes du présent.

Ils seront alors libres,

épanouis et vivants.

Moi j’ai choisi de vivre,

peut-être à dans dix ans...

31/01/98

20:26 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

Les commentaires sont fermés.