Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

23 septembre 2013

Epinal en Transition est en marche

Ce fut une première pour Épinal en Transition, la participation au Weekend des Associations spinaliennes a permis de présenter le mouvement des territoires en transition aux habitants.

Pour cela un arbre illustrant les divers objets pour lesquels nous ne savons pas faire autrement que d’utiliser du pétrole. Transports, agriculture, médicament, construction, textile, nous sommes dépendants à 100% des énergies fossiles.

epinal en transition,epinal,pays d'epinal,transition,vosges,88,spinalie,économies épinal,assemblée générale

Si tout le monde aujourd'hui reconnais qu'il est au courant du problème, peu en revanche avouent se pencher sur les solutions et c'est souvent le malaise voir le déni qui reprend le dessus, ne rien changer à ses habitudes amène un certains confort, et il est aussi difficile de déclencher un déclic de transition que de lancer un déclic de sevrage chez un toxicomane.

Le solutions sont pourtant une source de mieux vivre, avec l'exemple de notre voisin de stand, les Jardins de Cocagne qui cultivent autant la solidarité que les légumes bio locaux. Beaucoup veulent faire, mais seul ce n'est pas possible, c'est pourquoi la groupe de transition d’Épinal recrute tous ceux qui veulent prendre une part active à cette dynamique.

20 septembre 2013

Festival du Sauvage à Celles sur Plaine

celles sur plaine, vallée de la plaine, festival du sauvage

Pour en savoir plus : lien

25 août 2013

Déodatie en Transition

Quel est le point commun entre le projet de la ferme de Froide Fontaine, la permaculture, l'habitat groupé, les Croqueurs de Pomme, le fait de savoir forger des outils à l'ancienne, la consommation de kéfir, de kombucha ou de graines germée, la sortie du nucléaire, les systèmes d'échanges locaux, et toutes les autres choses qui ont été présentées ce samedi à Denipaire ?

froide fontaine, permaculture, habitat groupé, croqueurs de pomme, vosges, déodatie, transition, énergies fossiles, résilience, structurelle, conjoncturelle, pic,kombucha, graines germées, forger

A priori aucun lien et pourtant, toutes ces actions participent à la Transition car elles améliorent la résilience de l'économie locale.

La résilience c'est la capacité que nous avons collectivement à surmonter les crises, la crise actuelle est structurelle et non conjoncturelle, elle tire sa source dans le fait que notre économie mondialisée est basée sur une exploitation "à crédit" des énergies fossiles, à crédit car elle laisse la facture environnementale aux générations futures. La formidable expansion économique et technologique que nous venons de vivre lors de ces 3 derniers siècles se confronte aujourd'hui au "Pic" des ressources, nous consommons plus de ressources que nous en découvrons, et comme la plupart de ces ressources (pétrole, uranium, terres rares,...) ne sont pas renouvelables nous sommes condamnés à subir une phase d'épuisement à court terme.

Subir ? c'est la tout l'enjeu de la Transition, en mettant en place une économie résiliente nous devenons moins dépendant de la mondialisation et nous encaissons plus facilement les chocs économiques. Mieux que ça, la Transition amène une vision positive de l'avenir, le déclin de notre économie carbonée mondialisé est une chance pour retrouver certaines valeurs que nous avions perdues, la société de consommation laissera la place à une société de "vivre ensemble" basée sur une micro-économie beaucoup plus humaine.

Hors de question pourtant de retourner en arrière, même si la redécouverte de l'agriculture vivrière et à l'artisanat donne un côté rustique à la Transition, les richesses immatérielles, le savoir, la science, la culture vont reprendre le dessus sur les richesses matérielles. Demain savoir greffer un arbre fruitier aura plus de valeur q'un écran plasma.

Quand on n'a plus de pétrole on doit avoir des idées, et pour cela il ne faut pas hésiter à aller piocher dans les savoirs oubliés.

Comment faire monter de l'eau dans une citerne ? avec une pompe bien sur, et donc une consommation d'énergie ... et bien pas forcément, Montgolfier avait inventé le bélier hydraulique, un système astucieux qui permet de remplir une citerne située plus haut que la source qui l'alimente sans énergie.

froide fontaine, permaculture, habitat groupé, croqueurs de pomme, vosges, déodatie, transition, énergies fossiles, résilience, structurelle, conjoncturelle, pic,kombucha, graines germées, forger, bélier hydraulique

A l'image de cette solution qui remplace l'énergie par l'intelligence nous pourrions faire beaucoup de choses pour vivre mieux avec moins.

22 août 2013

Fête de la Transition : samedi 24 aout

 

transition, déodatie, fête, déodatie en transition, vosges en transition, epinal en transition, denipaire, terrotonum terr'o'tonum, fergessen, froide fontaine,

transition, déodatie, fête, déodatie en transition, vosges en transition, epinal en transition, denipaire, terrotonum terr'o'tonum, fergessen, froide fontaine,

 

transition, déodatie, fête, déodatie en transition, vosges en transition, epinal en transition, denipaire, terrotonum terr'o'tonum, fergessen, froide fontaine,

08 août 2013

Les Jardins Familiaux : appel à témoins

Ma précédente note sur les jardins familiaux d'Epinal a fait régir plusieurs internautes de différentes régions de France qui sont dans la même situation. Il semble que les bios et les permacoles soient des "minorités opprimées" et que le jardinage façon phytosanitaire des années 60 soit toujours le modèle dominant.

Une internaute m'a donné le lien vers la charte des jardins familiaux qui a été adoptée en 2007 :

http://jardinsfamiliauxhsc.wifeo.com/documents/CHARTEJARD...

jardins familiaux, jardin épinal, jardins d'épinal, route d'archette, charte des jardins, charte, jardin, permaculture, paillage, béchage profond

dans la théorie c'est donc bien la permaculture qui doit être pratiquée, compost, paillage, supression du béchage profond, pas de mise à nu de la terre, association de végétaux complémentaires, accueil des prédateurs utiles, bref tout le contraire de ce qui est demandé dans la pratique.

On doit donc se demander pourquoi cette charte n'a pas été suivi d'effets notables. Probablement un manque d'éducation et d'accompagnement dans le changement des pratiques.

Si vous aussi vous avez constaté des écarts importants entre les pratiques et cette charte, ou si l'on vous a reproché des pratiques permacoles lors de l'exploitation d'un jardin familial merci d'envoyer vos témoignages à l'adresse suivante : gaelle.faurepinel@gmail.com

Un courrier sera adressé au collectif des "jardins familiaux" et vous serez tenus au courant des suites qui y seront donné.

Merci d'avance pour votre coopération.

28 juillet 2013

Les jardins familiaux sont-ils Bio ?

Des jardins familiaux sont présents à deux endroits à Epinal, au Saut-le-Cerf et route d'Archette, ils sont censés être mis à disposition de familles afin de leur apporter un complément de ressources en cultivant leurs propres légumes, lorsqu'on suit les préconisations qui les encadrent il s'agirait de pratiquer un jardinage familial sans pesticides et favorisant les techniques permacoles.

Pourtant ceux d'Epinal semblent fonctionner de manière très différente, derrière le discours se cachent des pratiques assez surpenantes. Je passerai sur le fait que certaines parcelles soient quasiment devenues des résidences secondaires avec mobil home et pelouse. Ce qui n'est plus du tout en phase avec l'esprit de ces jardins. Mais surtout le jardinage qui y est pratiqué est diamétralement opposé au jardinage biologique. Motorisation, intrants chimiques, pulvérisation de pesticides (sans protections adaptées), tout ce matériel onéreux et polluant semble parfaitement bien accepté par l'association qui gère ces jardins. Il n'en est pas de même pour les jarindiers qui souhaitent respecter l'esprit bio et cultivant en permaculture. Plusieur jardiniers m'ont fait part des pressions qu'ils subissaient aussi bien de la part de l'organisation que des autres jardiniers, pressions pouvant aller jusqu'à l'abandon de la parcelle.

Le pretexte est toujours le même, les "mauvaises herbes" selon certains nécessiteraient l'épandage de déserbants chimique. La notion de "mauvaise herbe" est pourtant très relative, et il ne faut pas confondre combat contre les adventices et élimination de toute biodiversité. Il est frappant de voir de nombreuses parcelles où la peur des adventices a conduit à une terre totalement dénudée, perdant ainsi son humidité et son humus. Le paillage semble inconnu de la plupart et cela par contre ne choque personne. Il y a vraisemblablement deux écoles de jardinage, d'un côté ceux qui consomment une terre devenue dénudée et morte, de l'autre ceux qui cultivent le sol en le régénérant par la biodiversité.

Pour contribuer à faire changer les choses, une jardinière à pris les devant en expliquant à ses voisins pourquoi elle cultive certaines plantes qui ne ressemblent pas à des légumes connus et pourquoi elle a choisi une autre méthode que la mise à nu de la terre. Ses petites pancartes sont suffisement explicites :

jardinage,jardin,jardins,jardins familiaux,jardins ouvriers,épinal,saut le cerf,route d'archette,permaculture,ligue du coin de terre,paillage,moutarde,compost,compostagejardinage,jardin,jardins,jardins familiaux,jardins ouvriers,épinal,saut le cerf,route d'archette,permaculture,ligue du coin de terre,paillage,moutarde,compost,compostage

jardinage,jardin,jardins,jardins familiaux,jardins ouvriers,épinal,saut le cerf,route d'archette,permaculture,ligue du coin de terre,paillage,moutarde,compost,compostage

 

 

 

 

jardinage,jardin,jardins,jardins familiaux,jardins ouvriers,épinal,saut le cerf,route d'archette,permaculture,ligue du coin de terre,paillage,moutarde,compost,compostage

 

 

25 juillet 2013

Le Marché des Paysans au Port d'Epinal

Pour la 3ème fois consécutive le marché des Paysans Bio s'est tenu au Port d'Epinal et a été une réussite. Espérons que le prochain qui aura lieu le vendredi 16 août, en pleine période où Epinal se vide de ses habitants, soit aussi fréquenté. Une chose est sûre c'est qu'il sera animé, on me murmure qu'un joueur d'Epinette des Vosges devrait s'y produire et que les dégustations de sorbets et de petits fruits reprendront de plus belle ...

marché,paysan,paysans,port,épinal,producteurs,produits,vocges,vosgiens,bio,local,consommer,agriculteurs,biologique,légumes,terroir,vosges terroir,bleu vert vosges,julien perrin,épinette

Vosges matin du 20 juillet