Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

18 décembre 2014

Disco Soupe : transformer le gaspillage en solidarité

Saviez-vous que dans les circuits de la grande distribution c'est 40% de la nourriture produite qui n'arrive pas jusque dans l'assiette ! Pour sensibiliser sur le gaspillage alimentaire et sur la nécessité de développer les circuits-courts, l'association Epinal en Transition organise une soupe gratuite et conviviale réalisée à partir de légumes invendables mais délicieux.

Une excellente occasion de partager l'esprit de Noël (le vrai!) alors que cette année encore les fêtes seront un grand moment de gaspillage et de consumérisme.

 

discosoupe, disco soupe, soupe gratuite, légumes invendables, noël gaspillage, soupe bio, noël solidarité, noël bio

10 octobre 2014

Journée d'action contre le Grand Marché Transatlantique

Vous n'en pouvez plus de cette mondialisation qui détruit nos emplois, détruit nos cultures, et fait de nous de la "chair à consommation", venez le dire samedi.

tafta, vosges gmt, anti-gmt, marché épinal

08:24 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : tafta, vosges gmt, anti-gmt, marché épinal | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

23 mai 2014

Européennes 2014 : n'oubliez pas d'aller voter

Dimanche, un seul tour, un enjeu plus important encore que les enjeux nationaux.

Les sondages ont démontré que rien n'est joué, aux Pays Bas l'extreme-droite était donnée en tête à 25% elle ne serait en fait qu'à 12%, en 4ème derrière les centristes, les démocrates et les écologistes.

Il ne tient qu'à nous de nous mobiliser massivement et de faire la même chose, une surenchère médiatique pro-FN envahi notre presse et il faut absolument briser cette dynamique mortifère pour la France.

Le choix des alternatives aux FN-UMP-PS ne manque pas et chacun devrait y trouver son compte. Pour ma part je voterai sans hésitation pour Europe Écologie Les Verts pour plusieurs raisons :

européennes, est, sandrine bélier, antoine waechter, écologie, nouvelle donne, décroissant, umpsfn, 2014

Sandrine Bélier a un très bon bilan d'Eurodéputée, elle a toujours été présente autant au parlement européen que sur le terrain, en particulier à Villoncourt, elle a aussi signé la pétition contre la propagation des écrans géants publicitaires à Epinal.

Il n'y aura que 9 élus, et la division des voix sur d'autres listes pourtant très intéressantes par leurs propositions sera préjudiciables, la répartition se fera à la proportionnelle selon la plus forte moyenne entre les listes ayant obtenu plus de 5%. Aucune chance pour les petites listes d'avoir des élus, et comme il n'y a qu'un seul tour il ne sera pas possible de reporter les voix ensuite. Si EELV arrivera sans doute à maintenir son siège, un très bon score permettrait de bénéficier de 2 sièges et de faire élire Antoine Weachter qui apportera une vision de l'écologie complémentaire à celle des Verts.

Il est possible qu'EELV arrive devant le PS, et là ce serait un signe fort que le PS ne représente plus la gauche, les récents retournements de veste de Ségolène Royale concernant le nucléaire et les gaz de shiste, la trahison du PSE qui négocie dans l'ombre le Traité Transatlantique, tout ça ajouté à un bilan gouvernemental plus que médiocre et à une campagne calamiteuse du PS qui a pour slogan "imposer la croissance". C'est une chance de changer les équilibres à gauche et de laisser germer les nouveaux mouvements comme Nouvelle Donne, les décroissants ou les féministes. Paradoxalement c'est en votant EELV que ces mouvements pourront réellement naitre sur les cendres du PS.

Bon dimanche à tous, et votez bien !

 

19 mars 2014

Municipales Epinal : Le Front de Gauche marque des points

En complément de ma note sur les téléviseurs publicitaires géants qui ont fait d'Epinal la ville la plus polluée visuellement de France, je me dois de publier les réponses qu'on fait les candidats au questionnaire envoyé par l'association Paysages de France :

 

Voici les 5 questions :

1. Quel est votre avis sur ces panneaux ?

2. Que pensez-vous de leur implantation (carrefours) et de leur nombre ?

3. Le service rendu est-il à la hauteur des désagréments que nous relevons ?

4. Envisagez-vous de modifier le Règlement Local de Publicité pour interdire 

les dispositifs les plus agressifs ?

5. Envisagez-vous réétudier ce contrat qui court jusqu’en 2027 et, dans 

l’affirmative, en quels termes ?

  • Liste de Michel Heinrich

- pas de réponse -

  • Liste de Jean-Claude Lacour
"Vous nous écrivez au nom de l’association Paysages de France et nous (la liste ÉPINAL, L’HUMAIN D’ABORD) tenons à vous apporter notre soutien.

En effet, la pose de panneaux publicitaires dans notre ville a pris une telle ampleur qu’il est difficile de ne pas réagir. Depuis de nombreuses années, le paysage urbain est largement défiguré par des publicités de tout genre qui nous poussent à la consommation. Mais depuis quelques mois un nouveau modèle est arrivé !! Plus moderne, plus attrayant, nous dit-on, mais surtout plus dangereux ! En effet ceux-ci placés aux abords des feux tricolores détournent l’attention des automobilistes et diminuent leur vigilance. Malgré l’annonce faite, il n’y a pas d’interruption des messages pendant les feux verts et ceux qui sont montés sur des poteaux rotatifs sont toujours visibles lorsque le passage est libre. D’ autre part la nuit ceux-ci sont très lumineux et agressifs pour tous .Nous pensons donc, comme vous, que ces panneaux sont source d’accidents.

Mais en plus de la mise en danger de la vie d’autrui, ce qui, à notre avis, devrait largement suffire, il est incontestable que ce genre de panneaux nuit gravement à la beauté de la ville. Nous ne voyons plus le paysage, les façades des bâtiments, la Moselle …alors que nous voulons rendre la ville plus attrayante. Nous ne croyons pas que les quelques emplois créés par ces panneaux pèsent bien lourds dans la balance au regard des nocivités engendrées.

Aussi nous demandons que le nouveau règlement de la ville voté par le conseil municipal soit appliqué !

Oui, sitôt après notre élection, nous envisageons même de proposer une extension de ce règlement pour le centre ville et nous renégocierons le contrat avec Eveacom après concertation avec les citoyens et les associations sensibilisés par ce problème.

Espérant avoir répondu à votre demande, nous vous prions d’agréer Monsieur, l’expression de nos salutations respectueuses.

Pour la liste ÉPINAL, L’HUMAIN D’ABORD.

Jean-Claude LACOUR"

  • Liste de Jean-Pierre Moinaux

- pas de réponse -

  • Liste de Adam Ouadah

- pas de réponse -

  • Liste de Pierre-Jean Robinot

- pas de réponse -

Sans surprise la liste de Jean-Claude Lacour est la seule (pour le moment) à y avoir répondu, et sa réponse est à la fois modérée et constructive, il ne propose pas explicitement de les faire enlever mais de renégocier le contrat avec Eveacom. J'attends avec impatience la réponse de messieurs Moinaux, Ouadah et Robinot sur ce sujet qui me tient à cœur.

Il est important de rappeler que concernant cette affaire, l'équipe de Michel Heinrich assume l'entière responsabilité de l'implantation de ces panneaux et donc de la défiguration visuelle et énergétique de la ville qui en découle. S'embourbant dans de faux prétextes qu'ils seraient d'une part créateurs d'emplois mais d'autre part économes en énergie, car supprimeraient des panneaux publicitaires papiers !! Non seulement je n'ai pas vu de publicités papier disparaître, mais la destruction d'emplois chez les annonceurs papier serait de toute façon pire que la création générée par ces panneaux. Dans tous les cas le coût de cette publicité sera répercutée sur les consommateurs. Rappelons aussi que ni la municipalité ni la société qui les commercialise n'avoue connaitre la consommation de ces panneaux, un comble pour une commune qui se dit versée dans le développement durable de ne pas se soucier de la consommation de son mobilier urbain, et vous, vous achèteriez un congélateur sans en connaitre la consommation ? Cette consommation est bien sur exorbitante mais est masquée par le mot magique : LED ! un mot bien connu des marchandiseurs pour faire passer la pilule de ces appareils aussi gigantesques qu'inutiles.

jean-claude Lacour, Epinal, épinal, panneaux lumineux, panneaux publicitaires, michel heinrich, adam ouadah, jean-pierre moinaux, eveacom, pollution visuelle, pollution épinal, image épinal

 

14 mars 2014

Le grand écart des écolos spinaliens

Il n’y aura pas de liste écologiste aux municipales à Epinal, ça n’est pas un scoop, mais alors pour qui vont voter les écolos ?

 

Le débat télévisé sur Vosges Télévision a prouvé une chose, les 5 candidats présents sont croissancistes, ils rêvent tous d’une relance par l’économie du type XXème siècle, d’un accroissement de la population spinalienne, et aucun n’a vraiment parlé d’écologie, à peine la reconversion économique vers le développement durable est une option pour certains, Jean-Claude Lacour a proposé une régie pour l'eau, et seul Jean-Pierre Moinaux a timidement prononcé les termes « transition énergétique ».

Beaucoup de sujets environnementaux sont pourtant directement liés à la politique communale et communautaire. Le vélo, la préservation des paysages, les circuits courts, les cantines scolaires, les économies d’énergie, la rénovation urbaine … j’en viens à regretter qu’une vraie liste écologiste n’ait pas pu voir le jour. 

Pourtant la nature a horreur du vide, surtout en politique, et chacun avance ses pions pour combler cet espace (et capter cet électorat qui a fréquemment dépassé les 10% sur Epinal).

 

La plus grande surprise vient de Michel Heinrich qui n’a pas hésité à intégrer dans son équipe l’ex Vert Dominique Andrès. En politique on appelle ça une « prise de guerre ». S’il est indéniable que Dominique Andrès apportera une expertise authentiquement écologiste à l’équipe Heinrich si celle-ci est réélue, le pari est très risqué. L’action de l’équipe Heinrich en matière d’écologie est typique des municipalités de droite : faire peu et s’en vanter beaucoup. moinaux,robinot,heinrich,ouadah,lacour,municipales épinal,adam ouadah,michel heinrich,jean-claude lacour,pierre-jean robinot,jean-pierre moinaux,dominique andrès,andrès,chantal brousse,brousse,vivre à epinal,éclairage de rueLa politique environnementale de la ville ne va pas plus loin que le simple respect de certaines lois, la déclinaison de certains programmes nationaux, et deux ou trois touches de développement durable, et pourtant la communication vante des mérites exceptionnels. Le remplacement de quelques éclairages de rues par des équipements moins énergivores nous est vanté dans le magasine Vivre à Epinal comme un effort incroyable pour sauver la planète. Pourtant cet éclairage reste allumé toute la nuit y compris dans les quartier résidentiels, alors que de plus en plus de communes l’éteignent. Dans le même temps le mobilier urbain rétro-éclairé et les écrans géants ont envahi la ville et plombé la consommation énergétique.

Même constat pour la cyclabilité, on peint quelques bandes vertes sur les trottoirs et on se vante d’avoir crée une piste cyclable de plusieurs dizaines de kilomètres de long. A côté de ça toutes les rues rénovées sont dépourvues de pistes cyclables, certaines sont même rétrécies ce qui rend le dépassement des vélos par les voitures impossible ou extrêmement dangereux.

Le risque que prend Dominique Andrès en intégrant la liste UMP est non seulement de ne pas avoir de marge de manœuvre pour changer tout ça, mais en plus de cautionner cette politique globalement médiocre. Pas sûr que beaucoup d’écologistes le suivent. Cela dit même si je ne cautionne pas son choix, je souhaite à Dominique Andrès à titre personnel bonne chance dans son engagement.

 

La deuxième surprise vient du Front de Gauche, mais cette fois ci c’est plutôt une déception. Aline Weber et Vincent Gehin travaillent depuis des années avec talent sur des questions importantes, les transports collectifs, la reprise en main de la gestion de l’eau, la lutte contre l’excès de publicités. Cette liste aurait donc tous les atouts pour construire une alternative écolo-compatible. Indépendamment de la couleur politique qui n'est pas la mienne j'attendais beaucoup de cette liste. Mais le résultat : « une campagne faite avec les moyens du bord » me laisse pour le moins dubitatif. On ne retrouve pas le travail fait par les deux conseillers municipaux sortants. J’espère que les professions de foi relèveront un peu le niveau, sans quoi l’écolo lambda ne s’y retrouvera pas. La contre-performance de Jean-Claude Lacour lors du débat télévisé, écorchant le nom du candidat d’origine nord-africaine et remportant un « point Godwin » avec un « arbeit macht frei » que personne n’aura compris, ne devrait pas l’aider beaucoup. Pas sûr donc qu’ils captent d’autres écolos que ceux du Parti de Gauche.

 

La troisième surprise est la liste d’Adam Ouadah, il semble avoir tourné la page de cet inquiétant micro-parti qu’il avait crée : la NUFR, une sorte d’UMP musulmane dont les scores aux élections précédentes avaient été infinitésimaux. Cette fois ci il a mis le paquet, une belle liste plutôt ouverte, un très beau site internet, une campagne active, et chose que d’autres n’ont pas : un programme !

Bien qu’il se dise sans étiquette il n’y a pas besoin d’avoir fait science-po pour comprendre qu’il est très à droite, il double par la droite Michel Heinrich, il a même paru très proche idéologiquement du Front National lors du débat sur Vosges Télévision. Adam Ouadah développe des propositions que très peu d’écologistes partagent, mettre des caméras partout, une vision de l’économie très mondialisée. Et pourtant on retrouve des points intéressants dans son programme, un vrai plan de rénovation des éclairages urbains par exemple. Les rares écolos de droite qui lisent les programmes pourraient se retrouver séduits.

 

Concernant la liste Front National, j’ai peu de commentaires à faire, c’est une liste « tartuffe » qui se contente de remuer le couteau dans la plaie là où ça fait mal. Trop d’impôts, trop de social, trop de chômage, trop de communautarisme, et des solutions pour résoudre tout ça pour le moins inquiétantes : armer les policier municipaux entre autre. Leur programme n'en est d'ailleurs pas un, c'est un simple copier-coller d'une liste de mesures envoyées par le siège de ce parti. Il est vrai que la FN a pas mal de candidats qui ne savent ni lire ni écrire, encore moins réfléchir, c'est plus prudent pour eux. Celui d'Epinal, Pierre-Jean Robinot sais lire et écrire, mais quand un importateur de lasures ultralibéral vante la réindustrialisation locale je me marre, c'est comme si un candidat écolo était commercial chez RoundUp !!

Leur principal argument m'a fait rire jaune, ils osent promettre la fin du clientélisme et du communautarisme, mais leur mesure phare : la "préférence nationale", c'est a dire l'attribution d'aides publiques sur des critères ethniques n'est elle pas l'exemple même de mesure communautariste et clientéliste ?

Bref, c’est désolant et hélas ce genre de populisme suicidaire trompera plus d’un électeur désespéré.

 

Enfin la cinquième liste, celle de Jean-Pierre Moinaux, elle souffre encore de la trahison des dernières législatives, et bien que François-Xavier Huguenot ne soit pas sur sa liste, certains n’ont pas oublié. Jean-Pierre Moinaux se revendique d’une gauche plurielle socialiste, écologiste et centriste. Pour ce qui est du centrisme c’est vrai, il y a là aussi une « prise de guerre » que j’apprécie particulièrement, l’ex MoDem Chantal Brousse qui vient apporter l’esprit de défense de la petite entreprise et du commerce de proximité qu’avait Nathalie Mercier, et certaines propositions telles l’Epinal Buisiness Act pour sauvegarder le tissu artisanal local et ainsi favoriser la résilience du territoire sont des points importants qui pourraient séduire les écolo-centristes.moinaux,robinot,heinrich,ouadah,lacour,municipales épinal,adam ouadah,michel heinrich,jean-claude lacour,pierre-jean robinot,jean-pierre moinaux,dominique andrès,andrès,chantal brousse,brousse,vivre à epinal,éclairage de rue

Les écologistes « verts » par contre ne me semblent pas présents sur sa liste, peut-être la n°2 Marie-Claude Abel, cheville ouvrière du programme de rénovation énergétique « Habiter Mieux » donne cette caution verte à Jean-Pierre Moinaux. Son programme reste cependant correct et si les personnes ne sont pas là, les idées pourraient inciter une majorité des écolos à voter pour lui, un refuge PS bien classique en somme quand il n’y a pas de candidat spécifiquement écologiste. Jean-Pierre Moinaux a en outre été le seul à ne pas dilapider son temps de paroles en polémiques stériles lors du débat télévisé pour se concentrer sur le sujet, à savoir Epinal, pas sur que ça paye en terme de voix, mais pour moi c’est un bon point.

 

 

N’oublions pas que les scores écologistes à Epinal ont souvent franchi la barre des 10%, et si les écolos s’abstiennent, c’est mathématiquement le Front National qui en portera les bénéfices avec les conséquences que cela pourrait avoir. La campagne n’est pas finie, il appartient aux 4 autres candidats de prouver leur réelle volonté d’intégrer l’écologie dans leur projet.

24 novembre 2013

Produire Autrement : Débat Citoyen

confédération paysanne, produire autrement, débat citoyen, politique agricole, sandrine bélier, dominique potier, jean-françois thomas, ensaia

21 juin 2012

Enfin une vrai opposition à Epinal

Réactions en chaîne ou révélateur d'un malaise latent ? les trahisons de certains membres du PS local n'ont pas déçu que chez les écologistes, puisque c'est aujourd'hui les membres de l'opposition municipale issus du Front de Gauche, Vincent Géhin et Aline Weber, qui ont choisi de créer leur propre groupe accompagnés de l'écologiste Dominique Andrès.

Un groupe qui "ne sera au service d'aucune ambition personnelle, d'aucun appareil politique et ne sera le porte-parole d'aucune collectivité territoriale". Je pense que tout le monde a compris où le malaise se situait.

opposition Epinal, fxh, françois xavier huguenot, Dominique Andrès, Vincent Géhin, Aline WeberFrançois-Xavier Huguenot, candidat dissident aux législatives sous l'étiquette ponceletiste "Socialiste et Républicain" a annoncé dans le même temps sa candidature pour les législatives ... de 2017 ! Accusant au passage Michel Heinrich de "pactiser avec le Front National" et d'être irrespectueux de l'opposition. On peut reprocher certaines choses à Michel Heinrich, mais certainement pas d'être proche du Front National, et je peux vous garantir pour avoir assisté à plusieurs conseils municipaux que les élus d'opposition qui oeuvrent dans l'intêret des spinaliens sont respectés. Ce n'était peut-être pas le cas de François-Xavier Huguenot qui utilisait plus son mandat comme strapontin pour sa carrière politique.

Se servir de son mandat ou exercer un mandat pour servir, c'est l'eternelle différence entre les bons et les mauvais.

Bravo donc à Dominique Andrès, Vincent Géhin et Aline Weber qui ont eu le courage de remettre les choses à plat et qui sauront je l'espère exercer une opposition constructive dans l'interet des citoyens.