Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

02 novembre 2013

Lundi, on bouge !

Pourquoi attendre que tout le monde s'y mette ? à Neufchateau en tout cas on attend pas, les 1er lundis du mois on bouge.

lundi on bouge, neufchateau, eelv vosges, françois thierry, thierry leclerc, josé mollard, lionel caudy, jean-luc touly, auditorium

12 juin 2012

Législatives : des résultats corrects dans les Vosges

Mieux qu'en 2007, mais moins bien qu'aux cantonales. C'est globalement le résultat écologiste dans les Vosges. Mieux aussi que la Moselle qui habituellement obtenait les meilleurs scores de Lorraine.

Sur la 2ème circonscription, Fabien Niezgoda et Diane François obtiennent un score décevant de 1,98% sous la bannière MEI-EELV, la notoriété de Jack Lang et sa surmédiatisation semble avoir pris le dessus sur les débats d'idées. Il faut préciser aussi qu'un candidat écologiste dissident a obtenu 0,99% sous l'étiquette AEI, ce qui a certainement causé de la confusion et de la division. Une candidature unique aurait probablement obtenu plus de 3% sur cette circonscription.

Sur la 3ème, les candidates MEI s'en sortent plutôt bien avec 1,73% sans le soutien d'EELV qui dans le cadre des accords avec le PS avait choisi de soutenir la candidate socialiste dès le 1er tour.

Sur la 4ème, Florence Lamaze et Thiery Lecler obtiennent un beau 3,09%, un score très honorable avec des pointes au dessus de 10% dans certaines communes très rurales (Vrécourt, Vioménil, Relanges,...), le monde paysan s'est visiblement mobilisé pour soutenir une autre idée de l'agriculture que celle proposée par les deux candidats du système.

résultats vosges,résultats écologistes,gille bilot,françois xavier huguenot,villoncourt,mei vosges,eelv vosges,michel heinrich

Sur la 1ère enfin, Gilles Bilot et Joëlle Brallet obtiennent 13,68%, résultat décevant étant donné qu'ils étaient investis par la majorité présidentielle de François Hollande. Cette situation est en grande partie due à la dissidence de François-Xavier Huguenot, qui a concouru sous son étiquette ponceletiste divers gauche : "socialiste et républicain".

Un score particulièrement parlant est celui de Villoncourt, la commune où est implantée la décharge dont j'ai déjà beaucoup parlé sur ce blog a voté massivement (à 69,39%) et sans vote blanc, pour mettre en tête Gilles Bilot avec 32,35% et FXH n'obtient que 5,88%.

François-Xavier Huguenot obtient globalement des mauvais scores sur toutes les communes concernées par le tracé de sa "route-poncelet" qui ont du subir des remembrements et des coupes à blanc de leur patrimoine forestier. comme quoi derrière les beaux discours dans la presse locale les gens sur le terrain ne sont pas dupes !

Au niveau national, les dissidents PS qui se sont présentés contre les candidats écologistes investis dans le cadre des accords ont été très nombreux, ils ont déja fait élire 4 députés de droite au 1er tour et en feront élire encore de nombreux au 2ème tour. Ce sera probablement le cas sur Epinal où Michel Heinrich devrait l'emporter sans difficultés. Ironie du sort, ces candidats socialistes anti-écolos en faisant perdre de nombreux postes de députés à la gauche pourraient bien mettre le PS dans une situation où il n'aura pas la majorité seul et sera obligé de composer avec EELV, et c'est tout le bien que je leur souhaite !

12 mars 2012

Plus de monde contre le nucléaire que chez Sarkozy

A défaut d'avoir pu y participer, je me dois de relayer cette évènement capital qui a eu lieu pour le premier anniversaire de la catastrophe en chaîne de Fukushima.

Une réussite, les médias sont pour une fois unanimes, car les partisans d'une société sans nucléaire ont réunis 60.000 personnes sur 230km, c'est plus que le congrés de Villepinte où Nicolas Sarkozy a tenté pour relancer sa campagne d'inventer de nouvelles promesses aussi incongrues qu'iréalistes, voire carrément inutiles, ou même pour certaines en totale contradiction avec sa politique actuelle. Un mélange de Gérard Majax, de Shadok et de JL Mélanchon, les militants UMP auront du mal à se retrouver dans cette opération de communication destinée à séduire l'électorat populaire détenu par Marine Lepen.

Ce week end aura été en tout cas une occasion pour l'écologie ponucléaire vosges, nucléaire socialistes, fukushima 88, mobilisation vosges, eva joly 88, joly vosges, eelv vosges, ps vosgeslitique de se retrouver, et malgré les mauvais résultats attribués par les sondages (3% au total pour les deux candidates actuellement testées), de prouver que l'écologie est bien là et son potentiel militant est intact.

Car il faut relativiser, si l'écologie a obtenu des scores pharaoniques pour les 3 dernières élections d'affilée, nous savions à l'avance que la présidentielle serait un obstacle quasi-insurmontable. Depuis les 1,32% de René Dumont en 1974 la moyenne des scores tourne dans les environs de 3%. Si ce n'était l'hypothèse d'une candidature médiatique et consensuelle comme celle de Nicolas Hulot qui aurait pu nous faire espérer beaucoup mieux, nous ne devons pas nous sentir amoindris par les sondages actuels.

Reste les difficiles relations avec le Parti Socialiste, depuis l'accord de transition énergétique foulé au pied par François Hollande, ses déclarations inquiétantes sur la possibilité d'exploiter les gaz de schiste ailleurs qu'en France, son recul sur le non-cumul des mandats qui ne concernerait plus que les présidents de région, il ne reste quasiment plus aucun point d'accroche sur lesquelles un écologiste lambda pourrait encore baser son soutien, si ce n'est bien sûr la ferme volonté de faire barrage aux Sarkozy et Lepen. Mais l'anti-sarkosisme ne fait pas un programme et encore moins un accord de gouvernement.

La mobilisation de ce week end devra en tout cas bien faire réflèchir François Hollande à ne pas entrerrer trop vite les écologistes.

11 mars 2012

De retour pour 2012

Bonjour à tous,

 

Voici plus de deux mois que je n'avais rien publié sur ce blog, le début d'année a pourtant été riche en événements aussi bien locaux que nationaux et internationaux. Mais plusieurs raisons ne m'ont pas donné le temps ni le courage de publier des textes, un début d'année avec beaucoup de travail, et puis une rage de dents par ci, une dent de sagesse à extraire, un mal de dos par là, et le besoin de se ressourcer un peu après avoir déjà passé la journée devant un ordinateur.

Il faut dire aussi que si je n'ai rien publié je n'ai pas été inactif non plus, m'investissant d'avantage dans l'associatif, en particulier au sein d'Ami Bio dont j'ai réalisé le bulletin d'information réservé aux adhérents, exceptionnellement téléchargeable gratuitement : Ami Bio 65 version legere.pdf

Encore aujourd'hui j'aurais du partir faire la chaîne humaine contre le nucléaire, car c'est le triste anniversaire des 1 an de la catastrophe en chaîne de Fukushima, mais cette fois-ci mes petits soucis de santé on joué en faveur de ce blog, puisque grippé, je reste à la maison.

La reprise s'annonce particulièrement riche, aussi bien du point de vue associative car le calendrier des manifestations locales bénéficie du dynamisme particulièrement vigoureux des associations vosgiennes, mais aussi politique, cette année d'élections annoncée comme délicate pour l'écologie politique nous oblige d'autant plus à être mobilisés pour faire taire ceux qui aimeraient tant voir disparaître l'écologie du paysage politique.

A très bientôt

Julien