Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

03 avril 2012

La vague verte à Epinal

Elle a eu lieu mardi dans toutes les gares de France, et Epinal n'y a pas échapévague verte, joly épinal, eva épinal, campagne épinal, présidentielles épinal, éva joly gare. La première grande grande action nationale des écologistes s'est très bien déroulée. Distribution du magasine Ecolo Hebdo et prise de "température" sur le terrain. J'avoue que j'apréhendais ce moment, les médias s'étant déchainés pour faire chuter Eva Joly et toute l'écologie avec. Voilà que je suis rassuré, le ressenti est le même que lors de la campagne des régionales, les gens qui refusent poliment le tract jètent un coup d'oeil et quand il voient de quoi il s'agit, ils se ravisent et le prennent quand même. Beaucoup nous disent que oui, même s'ils sont trés déçus par cette présidentielle, ils iront quand même voter parce qu'on a pas le choix, et ce sera probablement pour Eva.

Est-ce une contre-performance ou simplement une démobilisation du camp écologiste ? Je pencherais plutôt pour la deuxième solution. Ce qui me conforte en tout cas c'est que parmis les quelques critiques que nous avons eux, personne ne nous a reproché d'être trop écologiste, au contraire certains nous ont dit d'aller plus loin. Mais c'est surtout l'accord avec le PS que les gens n'ont pas compris. Présenté sous un angle politico-politicien par les médias puis bafoué par François Hollande qui a décidé unilatéralement de ne pas l'appliquer, le rejet massif de François Hollande chez les personnes de sensibilité écologiste risque d'avoir de graves répercussions sur le score d'Eva Joly. Mais rien n'est joué, il ne tient qu'à nous de faire mentir les sondages.